Articles

Comment se vendre en entretien? Recrutez votre employeur!

Particularité de mon métier, c’est que j’ai l’occasion de rencontrer des personnes tant côté recrutement, qu’aide à la recherche d’emploi, notamment dans le cadre des bilans de compétences.

Dans ce contexte là, la demande est souvent de faire un point sur ses compétences et motivations, pour un nouveau départ professionnel.

Arrive le temps du projet : stimulant et viable.

Puis l’ère de la confrontation lors de recrutements..; et là le doute s’installe. Est ce que le recruteur voudra de moi?

Alors, après une ou deux rencontres infructueuses, pour éviter de déplaire, le discours se lisse.

Et le projet s’éloigne.

Le conseil du jour. Arrêtez de chercher à plaire, mais recrutez votre employeur.

MP900438673

Se placer dans cette posture, pousse finalement à valider les points primordiaux, pour soi et pour l’entreprise:

 

Les compétences:

 

Quelles sont les compétences réellement recherchées ?

Il y a pour tenir un poste, des compétences indispensables, d’autres souhaitables.

Vous en possédez certaines, pour d’autres, vous pourrez le acquérir.

Ça tombe bien. C’est aussi ce qui fait la richesse d’un métier: généralement, le souhait de bouger, c’est le sentiment d’avoir fait le tour de son poste. Saisissez cette opportunité et validez ensemble «Ce que j’ai envie d’apprendre, ce que l’entreprise pourra m’apporter».
Les motivations:

Qu’est-ce que l’entreprise met en place dans son mode de management, l’ambiance, travail d’équipe ou le degrés d’autonomie.

Sur ce sujet, nous sommes tous inégaux, car nos motivations ne sont pas standards.

Il est donc important de clarifier en amont, ses modes de fonctionnement et ses motivations personnelles, pour valider lors de l’entretien de se retrouver nourrit une fois en poste.

L’environnement du poste, de la mission

 

Imaginez vivre avec votre idéal amoureux…. Chez votre belle mère. Pas sûr que la vie soit rose tous les jours. (pardon Mamie Brigitte pour l’exemple 😉  )

Pareil pour votre job. Le poste et le métier vous plait tant mieux, mais attention de ne pas vous laisser aveugler.

Dans quel environnement allez vous évoluer, quels est le contexte de la mission, la concurrence, la constitution de l’équipe…

Les valeurs:

Anecdote personnelle: je quitte IKEA pour aller travailler chez Boulanger. Ce qui m’attire en particulier dans les deux entreprises, c’est que les deux, dans leur discours, mettent en avant la place de l’humain.

Oui mais voilà:

Chez IKEA, les conseillers de vente sont payés au fixe. Les vendeurs chez Boulanger sont payés (à l’époque) entièrement à la commission.

La culture du résultat est ainsi radicalement différente, et le rapport à l’humain également. Cela impacte fortement dans le mode de management attendu. (pas étonnant que je n’y ai fait que 2 ans finalement, je ne m’y retrouvais pas).

Deux entreprises affichent les même valeurs, mais ce n’est pas vécues de la même façon en interne.

Là aussi, être au clair avec ses propres valeurs, permet de pouvoir les valider chez son interlocuteur.

Attention, ne pas se contenter du discours institutionnel.

Il y a une différence entre valeurs tournées client et valeurs internes, valeurs affichées et valeurs vécues. 

N’hésitez pas à poser des questions.

Les savoir-être attendus:

Une des grandes difficulté des recruteurs est de valider l’adéquation entre le savoir être du candidat et ceux attendus sur le poste et par l’entreprise.

D’où les questions sur vos réalisations, votre passé, et la batterie de tests psycho…

Et si vous démontriez sur l’instant ces savoir-être…

En vous mettant dans l’optique de recruter votre employeur, vous démontrez au moins autant que les exemples que vous pourriez fournir sur vos expériences.

Mais c’est aussi et surtout questionner sur ce qui est important pour l’entreprise.

A vous de voir ensuite si cela vous convient.

Attention non plus de ne pas faire la fine bouche, ne pas paraitre hautain.

L’idée n’est pas de toiser son interlocuteur, mais bien de valider avec votre recruteur la satisfaction des attentes mutuelles.

Finalement, recruter son employeur, c’est lui démontrer que vous êtes au clair sur vos envies, vos ambitions, vos compétences,et favorise donc votre crédibilité.

 

Une candidate me racontait dernièrement qu’après avoir fini en short-list pour un poste, elle n’est pas retenue.

Mais son interlocuteur l’a conseillée à l’un de ses confrères, car elle avait su séduire par son discours affirmé, clair, et impliqué.

Alors, parés à passer dans la peau du recruteur???

Changez de posture!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.