Articles Bilan de compétences Coaching individuel Développement personnel

Entre ambitions et moyens, voyage au pays de l’équilibre

Je me souviens d’Aude que j’accompagnais il y a quelques temps dans le cadre de son bilan de compétences.

Elle réfléchit à son devenir professionnel, ses envies, ses projets.

Au cours de cette réflexion, vient la piste du management. Elle est   actuellement acheteuse, a une assistante avec qui elle rencontre des difficultés, et n’a jamais été  formée au management.

L’une des évolutions possible l’amènerait à diriger une équipe.

Oui mais  : «  Est ce que je sais faire  ? Est-ce que je vais aimer ça  ? Est-ce que j’en serais capable  ? Est-ce que je vais m’épanouir dans cette fonction  ?  »…

Le bilan se transforme donc en coaching le temps de 2 ou 3 séances, afin de lui permettre de mesurer sa capacité à manager et son envie de le faire.

Après l’avoir questionné sur sa situation, digne d’un manager confirmé, elle décide de mener un entretien avec cette personne.

Lors de la séance suivante, nous en reparlons donc.

Sa conclusion est sans appel  :

  •     oui j’ai su faire,
  •     oui, j’ai aimé le faire sur le coup, car la situation s’est bien améliorée, et j’ai pu me positionner plus clairement,
  •     mais non, je ne voudrais pas d’un poste où cette fonction managériale prenne plus de place.

J’avoue avoir été surpris par sa remarque, car dans bien des cas, le problème se pose à l’inverse  :

Je veux faire des choses sans en avoir les moyens ou sans l’en donner les moyens, et/ou sans avoir conscience du décalage

5136926303_a3d0bb0767_b

Le principe Ambitions / Moyens

Ça se traduit souvent par «  j’aurais voulu être sage femme, mais je n’avais pas le niveau  », «  je me mettrais bien  à  mon compte, mais je dois assurer mon train de vie   pour ma famille  »…

Je présente alors souvent ce principe, ce lien entre Ambitions et Moyens.

Les 2 sont-ils en phase.

A l’image d’une balance, pour que le projet soit réalisable, il est important pour la personne qu’un équilibre apparaisse.

La réflexion porte alors sur 3 axes  :

  •     Ai-je les moyens de mes ambitions  ?

Il s’agit alors de prendre conscience de ses compétences, de ses envies, de ses motivations, mais aussi   clarifier ses craintes, celles qui empêchent le passage à l’action.

  • Dois-je baisser mes ambitions  ?

Cette réflexion se fait dans un second temps, quand la prise de conscience est faite et que l’heure de la décision arrive.
C’est parfois une période de deuil qui s’ensuit, car pour certains, c’est l’abandon d’un rêve d’enfant, ou une remise en question personnelle.

  • Puis-je augmenter mes moyens  ?

Grande question ici  : qu’entend-on par moyens  ?
Il peut s’agir de compétence  : pour accéder à mon projet, est-ce que je dois me former par exemple, acquérir des compétences  ? Mais dans bien des cas, c’est   surtout « Est-ce que je vais oser faire ce que j’ai envie de faire  ?  », «  Est-ce que la motivation est suffisante  ?», «  Quelles sont les ressources, les qualités que je vais mobiliser  ?  »

Cela peut-être une question d’effort pour certains, d’investissement, mais aussi de créativité.

Pour illustrer, je vous propose simplement de regarder ce petit film.

Comme quoi, quand on veut se donner les moyens de ses ambitions, on peut faire de grandes choses.

«  À cœur vaillant rien d’impossible  » (Jacques Cœur)

Alors je vous invite à rêver, et à mettre tout en œuvre pour réaliser vos rêves.

crédit photo : http://www.flickr.com/photos/classblog/5136926303/sizes/l/in/photostream/

1 comment

  1. Johnk382

    It is really a nice and helpful piece of info. Im glad that you shared this helpful information with us. Please keep us up to date like this. Thanks for sharing.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.