Articles Coaching collectif / Team Building / cohesion d'équipe Développement personnel

Faire connaissance avec son stress

Faire connaissance avec son stress - Tremplin RH

Récit d’expérience rédigé d’après les propos de Patricia Desmet* recueillis par Marion Lecat (Atelier éditorial Je vous raconte…) et les travaux de Nathalie Sellier.

Le stress est omniprésent et s’inscrit comme l’explication irréfutable à de nombreux maux. Pourtant, il n’est pas une fatalité que l’on traite avec un médicament et un arrêt de quelques jours avant de retourner au travail. On se pose, on écoute notre corps, on regarde de plus près et surtout on agit !

Mieux comprendre le stress

Que se passe-t-il dans notre cerveau quand nous sommes soumis à un stress ? Il est important de comprendre que le stress est un ensemble de réactions de l’organisme qui vise à le protéger face à un agent « stresseur », le stimulus. Très concrètement, cet ensemble de réactions permettait à nos ancêtres de déguerpir quand ils étaient poursuivis par un mammouth. C’est un stress aigu qui est mobilisateur car il permet de focaliser son attention sur la source du stress, de mettre tous les sens en alerte, de produire une tempête hormonale (l’adrénaline) qui décuple les forces physiques et mentales.

Sauf que dans le fonctionnement de la société occidentale actuelle, nous sommes soumis à des tas de stimuli qui mettent en continu notre système sous tension. Autrement dit, nous avons des dizaines de mammouths qui nous courent après à longueur de journées. C’est un stress chronique qui est affaiblissant car il use l’organisme, il épuise ses capacités énergétiques, offre un terrain propice aux maladies et se répercute même sur l’état émotionnel, comportemental et cognitif.

Le stress, c’est perso !

Autre élément à comprendre : le stress est subjectif c’est-à-dire qu’il est propre à chacun. L’agent stresseur de mon collègue n’est pas le mien et inversement. Nous avons chacun nos sensibilités, notre expérience, nos croyances qui nous rendent plus ou moins réceptifs aux stimuli. La connaissance de soi est donc un passage indispensable pour réduire les effets de nos agents stresseurs. Si les causes peuvent être externes, il faut savoir qu’une situation stressante l’est avant tout pour soi-même : c’est une problématique individuelle et personnelle.

3 jours pour travailler la gestion du stress en entreprise

Trop souvent considérée comme du développement personnel, la gestion du stress trouve difficilement sa place en entreprise. À tort car cette dernière laisse dégénérer des situations qui finissent par mettre en péril la santé de ses salariés et par multiplier les arrêts maladie.

En trois jours – découpés en quatre temps pour laisser le temps de l’expérimentation entre chaque séance (1j + 1j + 2* 1/2j) – il est pourtant possible d’accéder à un mieux être des salariés dans leur entreprise. La formation “Mieux appréhender les situations stressantes de son quotidien professionnel” proposée par Patricia Desmet de Tremplin RH se déroule en trois étapes :

– Mieux comprendre les mécanismes du stress en commençant par un diagnostic de situation individuel des agents stresseurs.
– Apprendre à changer de perception sur les situations et sur soi-même pour identifier les leviers d’actions.
– Agir différemment dans ses comportements et dans sa communication pour être acteur dans la relation en fonction de ce qui est important pour soi.

Ne vous attendez pas à une formation classique

PNL, hypnose, questionnaire de Karasek, analyse transactionnelle, EFT, autosuggestion… Patricia utilise toutes ses ficelles pour parvenir à ses fins. Elle s’appuie également sur la force du groupe pour créer une stimulation collective : on prend conscience que chacun vit du stress dans son quotidien quel que soit son statut dans l’entreprise, et surtout qu’on peut tous évoluer positivement.

De même, pour créer du lien et des points intermédiaires de suivi, les participants travaillent en binôme entre les séances. Par exemple, après la première journée, ils sont capables de faire le diagnostic de leurs sujets à travailler, comme un défi qu’ils se fixent pour les quatre semaines avant la deuxième journée de formation.

Ça finit bien

Ça détend de le savoir : nous avons tous le pouvoir de changer les choses car nous pouvons modifier les programmations de notre cerveau. Une seule condition : nous devons y voir des avantages ! À partir de là, prenons conscience de la force de la pensée : de nombreuses astuces et exercices mentaux simples permettent peu à peu de créer de nouveaux circuits neuronaux dans le cerveau et donc de changer notre perception. Alors soyons ouverts car ces exercices sont quelque peu… inhabituels !

Un atelier découverte de 2 heures de la formation “Mieux appréhender les situations stressantes de son quotidien professionnel” se tiendra le 24 janvier 2020 de 8h00 à 10h00.

Faites-vous du bien, inscrivez-vous ici!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.