Articles Communication

Réussir ses présentations en public : Un Pecha Kucha sur le Pecha Kucha

Allez, avouez le : vous aussi pendant ces réunions interminables, vous traitez vos mails ou explosez votre score sur Candy Crush tellement la présentation est ennuyeuse !!!
C’est humain !!!

Ce qui l’est moins, c’est que tout le monde le sache, et continue à faire des présentations power point mortellement ennuyeuses.
L’une des raisons à cela, c’est le fameux « On a toujours fait comme ça !! », et son corollaire, « je ne sais pas faire autrement !!! »

Alors aujourd’hui, nous voulions vous proposer une alternative : le Pecha Kucha

 

Le Pecha Kucha, c’est quoi ?

(Source Wikipedia)
Le Pechakucha ou Pecha Kucha (du japonais ペチャクチャ : « bavardage », « son de la conversation ») est un format synchronisant une présentation orale à la projection de 20 diapositives se succédant toutes les 20 secondes, de préférence sans effets d’animations. La présentation dure ainsi exactement 6 minutes et 40 secondes. Ce format impose de l’éloquence, un sens de la narration, du rythme, de la concision, tout autant que de l’expression graphique.

Cette contrainte rhétorique (orale et visuelle) a été inventée par Astrid Klein et Mark Dytham (architectes installés à Tokyo), en réaction aux diaporamas (« PowerPoint ») interminables et ternes (provoquant ce qu’on appelle parfois “Death by Powerpoint”). Ce format a ensuite été popularisé lors d’évènements créatifs et multi-disciplinaires (à Tokyo dès février 2003, et aujourd’hui dans près de 700 villes autour du monde)

 

Comment réussir son Pecha Kucha ?

Histoire de découvrir les clés du Pecha Kucha, il nous semblait pertinent de vous les présenter… sous forme de Pecha Kucha.
Allez, installez vous : 6’40 pour découvrir des clés d’un « bavardage » réussi 😉

 

Que vous soyez novice ou expérimenté ou juste tenté, faites nous part ci-dessous de vos commentaires et retours d’expérience 😉

5 comments

  1. Linda

    Bonjour, intéressant! Merci

    1. Eric Rolland

      Merci 😉
      Ça encourage

  2. Cécile

    Merci Eric, je pratique aussi !
    La clé pour moi est de préparer mon pitch avant sur word ou mindmap et seulement après de construire mon ppt avec les idées clés que j’ai préalablement choisies pour mon auditoire. Après, faut trouver les bons visuels une pointe décalée et ça prend un temps certain !
    Mais au final top car on prend la parole en présentant son sujet avec naturel. En même remps, on le maîtrise alors pas besoin qu’il soit écrit sur le ppt

    1. Eric Rolland

      Oui, je valide aussi la préparation amont.
      Mind map ou autre (même si comme toi, je suis adepte du pop corn ;-).
      Merci pour ton retour
      Eric

  3. marie cordonnier

    Ou utiliser aussi des démonstrations ou outils de questions interactifs ou on peut se connecter avec le smartphone..comment joindre l outils a l agreable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.