Articles Intelligence collective Management Tendances RH

Les RH de demain seront de la génération y : faire coïncider attentes et enjeux (2/3)

Article 1  : Attentes et opportunités
Article 2  : Evolutions en cours et à venir
Article 3  : Les défis à relever pour nos futurs RH

Dans  le précédent article, je revenais sur cette conférence à l’IAE de Lille, en développant certains points autour des attentes et les opportunités  :

  • Fonctionner en mode projet
  • Les réseaux sociaux d’entreprise.
  • Une attitude managériale plus proche du manager coach
  • Les managers, soit… mais les dirigeants
  • Une gestion intergénérationnelle

Complétons un peu sur ce qui s’est dit dans cette conférence, en le regardant plus sous l’angle des évolutions  : évolutions des entreprises, des RH, des comportements.

Car c’est de ces évolutions que s’ouvrent les opportunités pour cette génération  :

intergenerationnel

Les entreprises du futur

Je mets dans un premier temps en évidence 3 informations, surprenantes ou croustillantes.

Nous reviendrons dessus un peu plus loin.

Yann Orpin, ayant participé à des groupes de travail sur les entreprises de demain, nous apportait quelques éléments de réflexion. Notamment sur les structures des entreprises  : dans le futur, les entreprises seraient plus nombreuses mais moins grosses.

Franck SEELS, directeur du pôle d’animation «  je créé en Nord Pas de Calais  », évoquait quant à lui les préjugés des 18/30 ans sur les créateurs d’entreprise.

Pour les illustrer, je vous livre une anecdote personnelle.

Lorsque j’ai créé mon entreprise, mon fils de 8 ans me dit  :

« Tu vas porter des cravates plus souvent maintenant  ?  »

– Pourquoi  ?

– Parce que les patrons, ça porte des cravates  !  »

CQFD

Bien que mon rejeton ne soit pas de la génération Y, les aprioris évoqués par Franck SEELS vont dans le même sens.

Pour être chef d’entreprise, il faut avoir au moins 40 ans, porter des costumes et fumer de gros cigares.

Les 18/30 ans ont les mêmes craintes quant à la création et l’entreprenariat que leurs ainés, à savoir l’aspect faisabilité et la sécurité financière entre autre.

En écrivant cela, je sais que vous risquez de retenir que les Y ont des craintes.

Ce sur quoi je veux insister, c’est qu’ils n’en ont pas plus que les autres.

Tendances  et évolutions  :

Des RH vers les RH nouvelle génération

En parallèle de ces évolutions sur la taille des entreprises, sont ressortis au cours des échanges d’autres mutations en cours, amenant une évolution du métier des RH.

Mode projet (revoir le précédent article)

Blogs d’entreprise: la marque employeur prend de l’ampleur. Moyen d’attirer des profils intéressants, de travailler sur sa notoriété, de générer et de véhiculer une culture d’entreprise forte, qui rayonne au delà des murs de l’entreprise. C’est également un vecteur de fierté pour les salariés… lorsque c’est bien géré.

Blogs internes  : regardez autour de vous. Combien parmi vous reçoivent encore dans leur bannette le journal de l’entreprise. Communiquer les informations, la vie de l’entrepris, autour d’un média d’actualité, est aussi un moyen de gagner en réactivité et de véhiculer une image en adéquation avec les évolutions de la Société.

Bref, des petits pas supplémentaires vers  :

  • RH 2.0  : à aujourd’hui, on fait surtout le parallèle avec le recrutement 2.0.

Mais nous pouvons élargir à tout ce qui touche le web et l’informatique  : SIRH, Réseaux Sociaux d’entreprise, recrutement via les réseaux sociaux, … au service des relations humaines.

  • Externalisation des métiers RH  : surfez un peu sur le web, et vous trouverez de plus en plus de blogs et d’articles en parlant  : dématérialisation de la paie, externalisation de la formation…
    Certaines entreprises font également appel à des DRH en temps partagé.
  • Evolution de la perception du rôle du RH :  Un récent article des Echos préconisait le passage du terme de DRH à celui de DCH (directeur du capital humain, même si ça en a fait réagir certains) Cela va dans la continuité des précédentes évolutions.

Lire l’article des Echos, mais aussi “des ressources, des hommes… et des interprétations”

Evolution du rapport au travail

Au delà de ce qui affecte l’entreprise, d’autres évolutions viennent accélérer le rapport de chacun au travail.   Notamment une redéfinition de l’équilibre vie privée / vie pro.

Avant, cette notion se comprenait surtout comme un équilibre temps.

Aujourd’hui, on constate une interpénétration des 2 mondes.

Utilisation Facebook Twitter au boulot pour les loisirs, mais aussi à la maison pour le travail.

«  Lorsque je cherche une info, je la poste sur les réseaux sociaux, ce sont mes amis qui me répondent  ».

Les réseaux servent ainsi à  :

Avoir des avis d’autres personnes

Partager les trucs et astuces

Faire du sourcing et recherche d’informations.

Et ça ne s’arrête pas aux horaires de bureau

De façon caricaturale, je synthétiserais cette volonté d’équilibre comme suit  :

“Avant  : ne pas ramener de boulot à la maison

Aujourd’hui, pouvoir se distraire au travail”

A observer également, les évolutions législatives sur le télétravail, qui se développent, même si la France semble un peu en retard sur quelques uns de ses voisins européens.

Cette tendance répond à la fois à un besoin économique des entreprises, et aux attentes des volontaires de plus en plus nombreux.

Du coup, quels sont les défis qui seront à relever par nos futurs RH?

Suite au prochain numéro:

Article 3  : Les défis à relever pour nos futurs RH

Pour lire le début, c’est ici

Pour lire la suite, c’est

Vos commentaires et retours sont les bienvenus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.