Articles Coaching collectif / Team Building / cohesion d'équipe Intelligence collective Management Tendances RH

Managers, coachs, décideurs, comment développer la cohésion d’équipe en lisant Asterix?

Dans ma bio, j’aurais du rajouter fan de BD, mais il fallait faire des choix.
Bercé toute mon adolescence par les grands classiques: Tintin, Thorgal, Asterix…Et pourtant, faire un lien entre cette passion et mon métier ne m’avais jamais sauté aux yeux, jusqu’à ce que je tombe sur l’approche d’Yves ENREGLE*, qui explique le leadership au travers du fonctionnement du village des irréductibles gaulois.Pourquoi le village résiste?obelix01Obélix ou la compétence

Si la particularité du village est de détenir la potion, Obélix est la référence. Il est fort en permanence, fait ce qu’on lui de faire et le fait bien, excelle dans le lancé de menhir, la baffe et l’arrachage de porte.

Il détient l’autorité de compétence, mais seul, il ne fait rien, son binôme lui est indispensable.

 

 

 

Coloriage-asterix-a-imprimer.pngAstérix ou l’expertise

Il ne sait rien faire de particulier, mais sait ce qu’il faut faire. Il sait prendre les décisions.

Il est l’autorité d’expertise.

C’est lui qui dirige Obélix. Son intelligence et son raisonnement permettent à la compétence de faire correctement ce qu’il faut faire.

Mais ce n’est pas parce que l’expert à raison qu’on va le croire. La preuve, rares sont les albums où les 2 compères ne se disputent pas… Pour mieux se réconcilier.

Si la relation est instable, c’est qu’il faut donc la réguler.
abraracourcix.gif

 

Abraracourcix ou l’administratif

Moins fort, moins intelligent, moins savant…. Mais qu’est-ce qu’il a alors?

Il décide, tranche, gère les relations, et surtout, est la figure d’autorité du haut de son bouclier. Il rassure, mais cette stature est fragile, d’ailleurs, il se retrouve souvent par terre. On en parlera à ses porteurs.

Lorsqu’il ne parvient plus à réguler, intervient…

Panoramix.pngPanoramix ou le charisme
Panoramix n’est rien dans l’organigramme du village. Pourtant, personne ne conteste son autorité.Il n’a rien à prouver, et ne cherche d’ailleurs rien à prouver.Il est au dessus des disputes, des conflits, des intérêts personnels. Il pourrait-être le chef, mais il est même au dessus de ça.Son pouvoir ne s’explique pas, et donc, ne se discute pas.Il ne cherche pas à être, il EST, et est reconnu pour ça.r22b.gifCésar et les romains, ou le bouc émissaireBien que les 4 précédents rôles soient établis au coeur du village, l’histoire démarre immanquablement par la dispute du forgeron et du poissonnier.

Jusqu’à ce que l’ennemi apparaisse. Alors, les tensions entre les membres de la communauté disparaissent, pour se fédérer autour du romain. Il joue alors le rôle de fédérateur, contre lui.

 

 

assurancetourixOui mais, vient la fin de l’histoire. Et pour que tout le monde soit réuni dans la bonne ambiance, il faut un nouveau bouc émissaire, tout trouvé en la présence d’Assurancetourix, le Barde. Il porte du coup bien son nom, puisqu’il assure la cohésion… contre lui.

 

Comment utiliser cette lecture?

Petite anecdote personnelle:

Je suis appelé par le patron d’une PME.

Un homme doté d’une forte présence, ayant développé son entreprise pendant 25 ans, apportant à ses clients des produits pertinents, à la tête de 25 collaborateurs.

Il constate que son équipe n’est pas soudée. Il aimerait qu’elle fasse preuve de plus de cohésion.

J’interroge donc certains collaborateurs, fais ma petite enquête, bref, je fais mon métier quoi!

Ma réponse ne lui a pas plu, quand je l’ai contredit. Si, son équipe est très soudée… Contre lui.

Il cumulait à lui seul la compétence, l’expertise, l’administratif, le charisme….. Et le bouc émissaire.

L’accompagnement mis en place a surtout servi à identifier un mouton noir à l’extérieur de l’entreprise, qui fédère les équipes sur un projet commun.

Sur ces 5 rôles, le patron idéal devrait tenir les 4 premiers, jamais le dernier.

Pour autant, le patron idéal existe-t-il?

Nous avons tous des préférences. Le patron idéal serait donc celui qui sait s’entourer en fonction de ses carences, et qui constitue une équipe complémentaire.

 

Alors je vous propose un petit jeu:

Prenez nos 5 personnages: Asterix, Obélix, Abraracourcix, Panoramix et Assurancetourix

Découpez les bras, les têtes, les jambes,

Et si vous deviez vous représenter en tant que manager, quel collage feriez vous.

Vous pouvez faire le même exercice avec votre équipe.

 

Question Bonus aux fans: vous connaissez les noms des principaux personnages, alors comment s’appelle la femme d’Agecanonix?

agecanonix_2-21749madame_agecanonix.gif

 

La réponse n’est pas Falbala 😉

Bon amusement.
* Yves ENREGLE, du conflit à la motivation, édition D’organisation, 1985

2 comments

  1. VPSC

    J’apprécie beaucoup la présentation de M Yves Enrègle et son analyse amusante et instructive d’Astérix. A mon modeste niveau j’ai aussi publié un post décalé au sujet de la formation d’équipe. Je me permets de la partager avec vous. https://lavieestlarge.wordpress.com/2012/10/13/titre/

    1. Eric Rolland

      Merci pour ce retour.
      J’aime beaucoup le ton de votre blog, et j’invite tous les lecteurs de cet article à aller faire un tour entre-autre sur la section management 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.