Articles Intelligence collective

Parabole, trou du c… et management

Il y a quelques jours, je rebondissais positivement à un article de Laurent Brouat sur son blog.

En synthèse, Laurent témoigne de l’intérêt de mettre du fun, de l’humour dans les formations, et plus particulièrement d’un concours de blagues avec ses étudiants.

M’est revenu une parabole que je raconte parfois à mes participants en formation management, lorsque ceux ci me parlent de leurs « boulets » dans l’équipe, ou des moins bons.

hierarchieL’histoire du trou du C …

« Il était une fois, les organes du corps humain
Un jour, le cœur décide de se proclamer « Roi du corps humain »
– Je dois être le Roi, dit-il, car c’est moi qui vous irrigue tous. Sans moi, pas de sang, pas de vie.

Là dessus, les poumons s’époumonent :
– Comment ça !!! Tout ton sang ne vaudrait rien s’il n’avait pas d’oxygène. C’est donc à nous d’être les Rois du corps !

– Comment ça, s’écrient les reins. Nous, nous filtrons et débarrassons des impuretés. Sans nous, vous seriez tous contaminés !

Et la rate, puis l’Estomac s’y mettent de leurs arguments, jusqu’à ce que tous se disputent.

 

C’est une petite voix qui les arrête en disant :
– Moi aussi je veux être le roi du corps.

Les organes cherchent d’où ça provient, et découvrent le trou du c.. en train de dire :
– Moi aussi je veux être le roi du corps.

Moment de silence, puis énorme fou rire général de la part de tous les organes.

Vexé comme un pou, le trou du c.. ne dit plus rien.

Du jour au lendemain, il refuse de fonctionner et se renferme sur lui même.

Très rapidement, le cerveau commence à s’embrumer, les muscles à trembler, le cœur à s’emballer, l’estomac à gonfler, le foie à engraisser….

Au bout de quelques jours, les organes n’en pouvant plus, finissent par supplier le trou du c.. de les pardonner, et lui demandent de devenir le Roi du corps humain. »

Les morales :

Je demande alors la morale de cette histoire à mes participants.

La réponse la plus fréquente est que “les managers sont tous des trous du c…”
Cà, c’est la vision pessimiste des choses.

La deuxième morale que l’on peut donner à cette histoire, plus optimiste : c’est que dans une équipe, chaque élément est important : du plus haut placé aux petites mains de l’ombre, qu’il soit commercial ou assistant, magasinier ou directeur.

Dans une équipe, on valorise souvent les chevaux de course, ceux qui brillent sur les hippodromes. Ainsi, les commerciaux sont souvent vus comme les cadors par rapport aux marketeux, la vente mieux perçue que la logistique, les évolutifs mieux considérés que ceux qui sont bien à leur poste…

Mais pour aller loin, il faut aussi des baudets, ceux qui sont capables de monter des charges lourdes et fastidieuses en haut de la montagne. Et notre cheval de course serait bien mal loti s’il devait le faire.

Cette parabole a le mérite de faire sourire mes participants, et a pour ambition d’ancrer un message : “Occupez vous de chacun pour ce qu’il est, chacun dans votre équipe est important”.

Et d’autres parallèles pourraient être faits, notamment avec l’effet pygmalion.

Et si le message peut passer avec le sourire, alors, ils auront plus de chance de le retenir.

A vous: Quelles sont les blagues, anecdotes, analogies amusantes que vous pouvez nous proposer?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.